L’été 2015, Simon, un jeune médecin suisse volontaire a examiné l’ensemble de nos écoliers et le constat est manifeste: le faible suivi médical prédispose les enfants aux infections parasitaires, à la malnutrition, à l’absence de vaccination et à un défaut d’hygiène bucco-dentaire.

C’est pourquoi Zazakely va instaurer dès la rentrée 2016 un carnet de santé individuel avec la visite semestrielle d’un infirmier pour veiller à la santé des enfants, dépister les affections et réorienter le cas échéant vers les structures adaptées. Une visite annuelle par un médecin est également prévue.